AUDI LUNAR QUATTRO : OBJECTIF LUNE

Audi planifie d'envoyer une Quattro non-habitée sur la lune. La mission se déroulera l'année prochaine, dans le cadre du concours Google Lunar XPRIZE.

Google Lunar XPRIZE

Pour aider un groupe d’ingénieurs berlinois à remporter le Google Lunar XPRIZE, un concours qui offre à son gagnant 30 millions de dollars, Audi s’est attaqué à un nouveau segment: celui des rovers lunaires non-habités, c’est-à-dire télécommandés. Effectivement, la firme d’Ingolstadt s’est alliée à un groupe allemand d’ingénieurs, Part-Time Scientists, afin d’amener un rover à voyager sur la Lune.

Audi Lunar Quattro

Accouché d’une imprimante 3D, l’Audi Lunar Quattro ne se sert que de la lumière pour crapahuter: un panneau photovoltaïque pivote pour attraper les rayons du soleil et ainsi, produire du courant. L’électricité créée alimente une batterie lithium-ion qui fournit en énergie les moteurs des quatre roues motrices. Parce que oui, étant avant tout une pure Audi, le rover se doit d’être doté de la transmission intégrale Quattro. Cette dernière est couplée à des roues capables de tourner à 360 degrés. De quoi lui permettre de progresser jusqu’à la vitesse de 3,5 km/h sur le sol lunaire. Dotée de deux caméras qui rassemblent des images 3D, la voiturette est aussi munie d’un appareil photo qui est utilisé pour étudier les matériaux et produire des images panoramiques HD.

« On a roulé sur la lune »

Pour gagner, Audi et son partenaire devront envoyer le rover dans l’espace, le faire alunir avant de le faire parcourir 500 mètres. Durant le laps du temps que le petit robot mettra pour couvrir cette distance, il devra aussi prendre des images et des vidéos en haute définition et les transmettre à la Terre. Easy? Pas vraiment, même si le cahier des charges semble bien moins exigent que le rover des missions Apollo: « Le véhicule à construire doit être un engin tout-terrain biplace, sans cabine pressurisée d’une masse inférieure à 181 kg qui doit pouvoir tenir dans l’emplacement d’une baie de l’étage de descente du module lunaire. Il doit pouvoir réaliser quatre excursions de 30 km sur un laps de temps de 78 heures et transporter 350 kg de charge utile. » La mission prendra son envol l’année prochaine, en 2017. Nous ne manquerons de vous tenir informés.

Metal 3D printing: Wheel for Moonrover mission to the moon, lightweight construction in space

Teilen Sie uns in einem Kommentar Ihre Meinung zum Artikel mit!