AMR : DEUX TRACK TOYS POUR ANNONCER LA VALKYRIE

Aston a profité du Salon pour lancer sa nouvelle division dédiée aux adeptes de trackdays.

«Track to Tarmac»

Lancé en 2004, le département dédié à la compétition automobile d’Aston Martin, AMR, a depuis lors remporté pas mal de victoires sur piste. Cela a visiblement donné des idées au constructeur, comme celle de faire passer entre les mains des ingénieurs de l’écurie quelques-unes des voitures de route du constructeur anglais. Ces véhiculés ont d’ailleurs été dévoilés à Genève, sur le stand d’Aston, aux cotés de l’AM-RB 001, une voiture qui a récemment été renommée Valkyrie et qui sera également vendue sous le blason AMR.

Rapide AMR, l’AMR de base

Assemblée par les mêmes équipes que celles qui construisent les bolides standards de la marque, l’Aston Martin Racing Rapide ne représente que « le premier niveau d’AMR » selon Aston. Dotée d’un puissance de 600 ch (soit 123 de plus que le version standard de la berline et 44 de plus que le modèle badgé « S »), la Rapide AMR serait, toujours selon la marque anglaise, « la berline 4 portes la plus rapide du monde » puisque capable de pointer à 336 km/h. Esthétiquement, la déclinaison AMR se distingue rapidement par sa carrosserie de couleur verte montée sur des jantes de 21 pouces, ou encore par sa calandre avant et son diffuseur arrière atypiques.

Vantage AMR, l’AMR pro

Esthétiquement très proche de la GT8, la Vantage AMR Pro représente le second « niveau d’AMR ». c’est-à-dire que, au contraire de la Rapide, la voiture a été développée par le département Q de la marque britannique, divison qui avait déjà planché sur les Vantage GT12, GT8 et autres Vulcan — il y pire comme référence! — et qui a son QG aux abords du Nürburgring. Véritable version routière de la V8 Vantage GTE d’Aston Martin Racing, elle n’est rien de moins qu’un fauve qui semble s’être échappé d’un circuit — c’est encore plus flagrant en vrai (visible sur le stand aston du Salon!).

Teilen Sie uns in einem Kommentar Ihre Meinung zum Artikel mit!