LA FORMATION À LA CONDUITE SUR LA VOIE DE LA RÉVISION

Le Conseil fédéral propose de durcir l’examen pratique et de réduire à une seule journée les cours de formation obligatoire.

Opera-3

Le Conseil fédéral vient de mettre en consultation une révision de la formation à la conduite (projet Opera-3), démarche qui s’étendra jusqu’au 26 octobre 2017. «Les adaptations visent à simplifier la procédure de l’examen, à mieux coordonner les deux phases d’obtention du permis de conduire, à renforcer la pratique de la formation et à réduire les coûts qui incombent aux conducteurs et à l’administration», souligne un communiqué de la Confédération.

Des signes d’essoufflement

Aux yeux du gouvernement, ces réajustements s’avèrent nécessaires pour plusieurs raisons: les cas de jeunes conducteurs impliqués dans des accidents sont plus nombreux que la moyenne, comme le prouvent les statistiques. Nouveauté décrétée par les Chambres fédérales en 2005 pour pallier ce problème, la formation en deux phases pour l’obtention du permis (théorie et pratique suivies d’une période probatoire de trois ans et de cours complémentaires) montre des signes d’essoufflement, avec un système qui a manifestement atteint ses limites.

Améliorations pratiques et administratives

Cette procédure pourrait, selon la Berne fédérale, être améliorée sur les plans pratique et administratif, sans compter que les apprenants se plaignent souvent de la complexité du cheminement et de la cherté de la formation (ceux qui ne peuvent respecter les délais impartis n’ont souvent d’autre choix que de passer par la case départ ou de répéter certaines étapes). Enfin, l’objectif majeur de prévention n’a, pour l’heure, pas prouvé son
efficacité.

Un paquet de mesures

Placé devant ces constats, le Conseil fédéral a arrêté un plan de bataille. Désormais, les jeunes de moins de 25 ans ne pourront passer l’examen pratique que s’ils possèdent le permis d’élève conducteur depuis au moins douze  mois et qu’ils ont acquis une expérience concrète pendant cette période. Afin de maintenir à 18 ans l’âge minimal pour l’obtention du sésame, le permis d’élève conducteur pourra toutefois être obtenu dès 17 ans. «L’examen pratique sera, lui, davantage focalisé sur les compétences que sur les fautes. L’accent sera mis sur la capacité à atteindre les destinations indiquées et à accomplir les tâches assignées de manière autonome. L’adoption d’une conduite conforme aux règles de la circulation, sûre et responsable sera placée au premier plan», explique le Conseil fédéral.
En outre, tout candidat à l’examen pratique de conduite devra à l’avenir avoir suivi au moins deux leçons individuelles auprès d’un moniteur professionnel. Le contenu de ces leçons sera imposé, avec un cours lié à la maîtrise du freinage d’urgence. La seconde heure portera sur les techniques de conduite efficace en matière d’économie de carburant. Quant à la période probatoire de trois ans qui suit la réussite de l’examen pratique, elle sera maintenue, à la différence près que les nouveaux conducteurs suivront un seul cours de formation complémentaire obligatoire au lieu de deux aujourd’hui.

Pas de commentaire

Teilen Sie uns in einem Kommentar Ihre Meinung zum Artikel mit!