lL Y A 100 ANS JOUR POUR JOUR, FORD SE LANÇAIT DANS LE MARCHÉ DES UTILITAIRES AVEC LE TT

Ford célèbre aujourd'hui le centenaire de la naissance de son Ford TT, la déclinaison utilitaire de la célèbre Ford T. Retour sur ce véhicule qui a également façonné l'histoire de l'une des plus célèbres industries suisses.

Tout le monde connaît la Ford T. Et pour cause, la voiture lancée au début du siècle dernier a connu, durant ses 19 années de production (1908 à 1927), un succès planétaire. Mais il existe également une version bien moins connue de l’engin. Dénommée TT, elle a pourtant eu un impact considérable dans le monde du transport de marchandises.

Une histoire américaine… et suisse!

Précurseur des utilitaires modernes et autres pick-up, le Ford TT fut le premier véhicule utilitaire de la catégorie 1 tonne fabriqué par Ford. Personnalisable, le véhicule pouvait se transformer selon le bon vouloir de son acquéreur puisqu’il était capable de transporter tous types de marchandises: du courrier, du foin, une citerne ou encore… un magasin roulant. En 1925, un célèbre Suisse, Gottlieb Duttweiler, bâtit d’ailleurs son succès en transformant cinq Ford T en véritables échoppes ambulantes. Les cinq camions servent à transporter six articles de base, du café, du riz, du sucre, des pâtes, de la graisse de coco et du savon, des produits que l’homme vend parfois à un tarif 40% inférieur à celui de la concurrence. Sur leurs flancs, les véhicules affichent fièrement le logo de l’enseigne: Migros AG.

Fabriqué en Europe

Lancé dans un premier temps aux États-Unis, le Ford TT était pourtant en grande partie construit en Europe, plus précisément à Manchester, au Royaume-Uni. Le Ford TT était plus long et plus robuste que le modèle T. Plus habitable, sa cabine pouvait accueillir un passager en plus du conducteur. Pour démarrer le moteur, il fallait tourner la manivelle située à l’avant du véhicule. Et pour plus de confort, Ford proposait à ses clients, en option, des pneus arrière remplis d’air plutôt que de la gomme dure.

Teilen Sie uns in einem Kommentar Ihre Meinung zum Artikel mit!