ROLLS-ROYCE PHANTOM: LE LUXE A SA NOUVELLE RÉFÉRENCE

Rolls-Royce a levé le voile sur la nouvelle et huitième génération de Phantom.

Première Phantom assemblée sous l’ère BMW, l’actuelle (et septième) génération de Phantom pouvait se targuer d’une longévité rare dans le monde automobile: quatorze années de bons et loyaux services. Oui, « pouvait » car avec l’arrivée de la nouvelle et huitième génération, la belle vient d’être mise à la retraite.

Lire notre article sur la dernière Rolls-Royce VII:

ROLLS-ROYCE PHANTOM : LA REINE EST MORTE, VIVE LA REINE!

Codes stylistiques conservés

Esthétiquement, par rapport au modèle de précédente génération, BMW a fait le pari de l’évolution douce plutôt que de la révolution. Certes, les phares sont différents et les lumières inférieures ont été abandonnées, mais l’ensemble de la face avant conserve les mêmes codes stylistiques que ceux arborés par la Phantom de précédente génération, une voiture elle-même inspirée par le modèle des années 30.

Plus confortable et plus légère

Pour trouver les grandes innovations de ce nouveau modèle, il faut donc se pencher sous la carrosserie: la limousine est assemblée sur une plateforme exclusive puisque réservée à la seule marque anglaise. Conçue en aluminium, cette dernière est plus légère tout en étant plus rigide (+30%) que celle qui équipait le modèle de précédente génération. Censée procurer des sensations de tapis volant aux occupants, la suspension pneumatique «magic carpet ride» est couplée à une caméra qui scanne l’état de la chaussée. Quant au châssis, il fait appel à 130 kg de matériaux isolants et des double vitrages de 6 mm. Du coup, par rapport à sa devancière, la Phantom de huitième génération est non seulement plus confortable mais aussi 10% plus silencieuse à la vitesse de 100 km/h. Merci aussi à l’essieu avant à double triangulation et à l’essieu arrière à cinq bras.

V12 turbo

Sous le capot, la Phantom VIII embarque un bloc 12 cylindres en V. Désormais boosté par deux turbocompresseurs, ce biturbo 6.75 développe 563 ch (contre 460 pour l’ancienne version atmo) et 900 Nm de couple dès 1 700 tr/min. Le Bloc est est accouplé à une transmission automatique à 8 rapports. Les tarifs et les dates de lancement n’ont, pour l’heure, pas encore été communiquées. On en saura plus à Francfort, début septembre, où la voiture sera dévoilée au public.

Teilen Sie uns in einem Kommentar Ihre Meinung zum Artikel mit!