NISSAN: DE L’IMPORTANCE DE S’HYDRATER CORRECTEMENT

Nissan a développé une technologie qui permet d'informer les occupants avant sur leur taux d'hydratation.

Les dangers liés à l’alcool au volant sont largement reconnus, très souvent compris et quasi tout le temps assimilés. Idem en ce qui concerne la fatigue au volant. Malheureusement, ces deux aspects ne sont pas les seuls à avoir un impact sur la sécurité routière. L’hydratation, elle aussi, joue un rôle crucial dans le domaine.

Aussi dangereux que l’alcool

Financée par l’Institut Européen de l’Hydratation, une étude de 2015 a effectivement permis de découvrir que les conducteurs qui ne consommaient qu’une seule gorgée d’eau (25ml) par heure commettaient deux fois plus d’erreurs sur la route que ceux qui s’étaient correctement hydratés. Ce nombre d’erreurs était équivalent à celui commis par des automobilistes ayant un taux d’alcool dans le sang de 0,08% (pour mémoire, la limite en Suisse est de 0,05%).

SOAK

Pour contrer le phénomène, Nissan s’est associé à la marque néerlandaise Droog afin de greffer sur le volant et les sièges avant d’un Juke une couche de textile qui analyse la transpiration des occupants. Le revêtement SOAK — c’est le nom qu’a donné Droog à la technologie —  fonctionne de façon très simple: il change de couleur au contact de la transpiration. Ainsi, quand l’un des occupants avant est déshydraté, le revêtement vire au jaune, quand il est hydraté, il tourne au bleu. Pratique! Reste à savoir si Nissan souhaite un jour installer la technologie dans ses voitures.

Teilen Sie uns in einem Kommentar Ihre Meinung zum Artikel mit!