BLOODHOUND SSC: 135 000 CH POUR UN NOUVEAU RECORD À 1000 MPH

Le Bloodhound SSC, le challenger pour le record du monde de vitesse terrestre, s'élancera ce jeudi pour une première phase de test.

Le Bloodhound SSC est un véhicule terrestre supersonique conçu dans le but de décrocher un nouveau record de vitesse terrestre. Ce monstre de puissance — on parle de 135 000 chevaux! — a été assemblé par la même équipe que celle qui s’était occupée de mettre au point le Thrust SSC, premier véhicule terrestre à avoir franchi le mur du son (en 1997) et actuel détenteur du record de vitesse terrestre.

1 609 km/h

Pour entrer dans l’histoire, le Bloodhound SSC doit donc non seulement faire mieux que son grand frère (1 227 km/h) mais aussi et surtout franchir un nouveau cap, en l’occurrence la barrière des 1000 mph, soit plus de 1 609 km/h. Pour réaliser une telle prouesse, le Bloodhound SSC est équipé d’une double motorisation: un turboréacteur EJ200 (nécessaire pour le lancement de l’engin) travaille en collaboration avec un moteur de fusée fonctionnant au propergol liquide (nécessaire pour atteindre les 1 000 mph). Pour l’anecdote, l’alimentation de ce dernier se fait via un V8 Jaguar de 550ch qui fait donc office de pompe à carburant.

Jaguar sera au cœur du projet Bloodhound SSC. Le constructeur fournira en effet son moteur V8 5.0 litres suralimenté de 550ch (le même que celui qui est installé sous la capot de la F-Type) pour entraîner la pompe à propergol de son moteur-fusée.

Andy Green

Derrière le volant de ce monstre, Andy Green, pilote de chasse britannique dans la RAF, la Royal Air Force, ancien conducteur du Thrust SSC et donc actuel détendeur du titre d’homme le plus rapide du monde. Ce nouveau record, l’homme ne le tentera pas avant un petit temps. Et pour cause, le bolide supersonique n’a pas encore validé toutes les étapes de son développement, qui n’en est encore qu’à ses balbutiements.

Un premier test dans les Cornouailles

Effectivement, pour l’heure, le Bloodhound n’a pas encore mis une seule de ses roues sur un tarmac, ni même un lac salé. Du coup, dans un premier temps, Green et son équipe n’auront pour objectif que d’amener le Bloodhound à la vitesse de 200 mph, en n’utilisant que le turboréacteur EJ200. L’essai se déroulera sur la piste de l’aéroport de Newquay, dans les Cornouailles, en Angleterre.

En Afrique du Sud pour la suite

Si tout se passe bien, le bloodhound sera envoyé de l’autre côté de la planète à Hakskeen Pan, dans le nord-ouest de l’Afrique du Sud, sur une piste longue de 11 miles spécialement construite pour le record. Là-bas, les têtes pensantes qui ont mis au point le Bloodhound espèrent dépasser 800 mph, battant dans la foulée le précédent record de Green (763,065 mph). Et puis, si ce deuxième essai s’avère lui aussi concluant, le Bloodhound ajoutera le moteur de fusée, triplant dans la foulée la puissance de l’engin.

Teilen Sie uns in einem Kommentar Ihre Meinung zum Artikel mit!